Print Email Comment share on Facebook Share on twitter
Print this page
Email link to this page
Send comments about this page
Share on facebook
Share on twitter

Premier signalement de Tetranychus evansi Baker & Pritchard (Acari:Tetranychidae) dans le nord/ouest algérien

Y. Guenaoui: Université de Mostaganem, Algérie.
E-mail: yamguenaoui@yahoo.fr

 

English summary: Since the last two years, outbreaks of spider mites have been reported on solanaceacous crops by growers in Algeria. In summer 2008, severe outbreaks were observed on potatoes in the region of Mostaganem and Mascara, as well as in an experimental tomato plot near Mostaganem. Infested samples of tomato leaves and fruit were collected, and the presence of Tetranychus evansi was confirmed. This is the first report of T. evansi in Algeria.

Tetranychus evansi

Tetranychus evansi

Tetranychus evansi
(Y. Guenaoui et A. Migeon)

En Algérie des attaques d’acariens sur solanacées cultivées sont régulièrement signalées par des agriculteurs depuis 2 ans. C’est au courant de l’été 2008 que des infestations spectaculaires sur pomme de terre dans la région de Mostaganem et de Mascara ont été constatées contre lesquelles la lutte chimique n’a pas donné les résultats attendus. Par ailleurs au cours de l’été 2008 nous avons été confrontés à de fortes infestations d’acariens rouges sur une parcelle de tomate non protégée servant d’essai expérimental sur Tuta absoluta dans l’exploitation agricole du Département d’Agronomie de l’Université de Mostaganem.
Cette situation inhabituelle nous a conduit à faire identifier l’espèce pour ne pas la confondre avec d’autres du genre Tetranychus, d’autant qu’il y avait des interrogations sur la présence éventuelle de Tetranychus evansi en Algérie dans la mesure où dans les pays voisins comme la Tunisie, son signalement a été rapporté (Kreiter et al., 2002).
Il nous a semblé indispensable de préciser l’identité de cet acarien pour agir en conséquence. C’est pourquoi avons saisi l’opportunité d’adresser en Octobre 2008 des échantillons (placés dans l’alcool) de feuilles de tomate infestées au laboratoire d’acarologie INRA/ENSA de Montpellier (FR). L’espèce identifiée par Alain Migeon (INRA Montpellier,FR) correspondait à Tetranychus evansi ce qui a permis d’ajouter l’Algérie sur la carte de sa répartition dans le Maghreb (Migeon et al., 2009).
Il est donc possible que l’espèce T. evansi ait une plus large répartition géographique que ne le rapporte la bibliographie très fragmentaire. Le signalement de ce ravageur invasif a pu se faire par simple concours de circonstances. Il est certain que sa répartition géographique va s’élargir de plus en plus, facilitée à la fois par les échanges commerciaux entre continents et pays, et par les changements climatiques.
T. evansi serait originaire d’Amérique du Sud (Gutierrez et Etienne, 1986), plus vraisemblablement du Brésil où son premier signalement a été réalisé en 1952 à Bahia sous le nom de Tetranychus marianae (Silva, 1954). Son signalement officiel en Argentine ne datant que de 2004 (Furtado et al., 2007) rend davantage incertaine son origine (Migeon et al.,2009).
En Europe, T. evansi a été signalé pour la première fois au Portugal en 1991 (Ferreira et Carmona, 1995), puis en Espagne en 1995 (Ferragut et Escudero, 1999), et en France en 2004 (Migeon, 2005 ; Migeon, 2007). T. evansi a été observé pour la première fois en Italie en culture de tomate dans la région de San Remo (Castagnoli et al., 2006). D’autres pays sont concernés par cet acarien invasif (Migeon et al., 2009).
Recensée sur près de 31 familles botaniques, l’espèce montre une préférence pour les solanacées cultivées ou spontanées (Migeon et Dorkeld, 2007). Sa nuisibilité est surtout signalée sur tomate (Migeon, 2007).
En Algérie, il est donc important de connaître l’étendue de sa répartition spatiale, de recenser les plantes hôtes cultivées et spontanées pour prendre les mesures indispensables. Il faudra également recommander aux maraîchers de favoriser les moyens de lutte alternatifs à la lutte chimique exclusive comme dans le cas de la mineuse de la tomate Tuta absoluta .
Notre objectif à l’Université de Mostaganem est d’orienter les recherches sur les potentialités des ennemis naturels autochtones afin de les intégrer dans une stratégie de lutte globale.

 

Remerciements

Je remercie Serge Kreiter (SupAgro, Montpellier, FR) pour son aide ainsi que Alain Migeon (INRA de Montpellier) pour l’identification  de Tetranychus evansi.

 

Bibliographie

Castagnoli M, Nannelli R, Simoni S (2006) [Tetranychus evansi (Baker et Pritchard) (Acari : Tetranychidae), un nouvel organisme nuisible pour l’Italie.]. Informatore Fitopatologico n°5, 50-52 (en italien).

Ferragut F, Escudero LA (1999) Tetranychus evansi Baker & Pritchard (Acari, Tetranychidae), una nueva araña roja en los cultivos hortícolas españoles. Boletín de Sanidad Vegetal Plagas 25, 157-164.

Ferreira MA, Carmona MM (1995) Acarofauna do tomateiro em Portugal. In: Avances en Entomología Ibérica. Madrid, pp 385-392.

Furtado IP, Toledo S, De Moraes GJ, Kreiter S, Knapp M (2007) Search for effective natural enemies of Tetranychus evansi (Acari: Tetranychidae) in northwest Argentina. Experimental and Applied Acarology 43,121-127.

Gutierrez J, Etienne J (1986) Les Tetranychidae de l’île de la Réunion et quelques-uns de leurs prédateurs. L’Agronomie Tropicale 41, 84-91.

Kreiter S, Auger P, Lebdi Grissa K, Tixier MS, Chermiti B, Dali M (2002) Plant inhabiting mites (Acari: Prostigmata & Mesostigmata) of some Northern Tunisian crops. Acarologia 42, 389-402.

Migeon A (2005) Un nouvel acarien ravageur en France: Tetranychus evansi Baker et Pritchard. Phytoma - La Défense des Végétaux n°579 ,38-43.

Migeon A (2007) Acarien rouge de la tomate: nouvelles observations et perspectives. PHM Revue Horticole n°488, 20-24.

Migeon A, Ferragut F, Escudero-Colomar LA, Fiaboe K, Knapp M, de Moraes GJ, Ueckermann E, Navajas M. (2009) Modelling the potential distribution of the invasive tomato red spider mite, Tetranychus evansi (Acari:Tetranychidae). Experimental and Applied Acarology 48, 199-212.

 

Back